Généralités sur les antibiotiques

Définition

“ Toute substance, naturelle, synthétique ou hémisynthétique, capable d’inhiber spécifiquement la vitalité des bactéries”

Particularités des antibiotiques

- Action
Rares médicaments avec les antiviraux, les antifongiques et les anti-parasitaires à ne pas agir sur l’homme directement
- Complexité
Très nombreuses molécules commercialisées appartenant à plus d’une dizaine de familles structurales différentes
Des propriétés très diverses :spectres d’activité, propriétés pharmacologiques et indications thérapeutiques
- Evolution de leur activité
Erosion plus ou moins rapide de leur efficacité face au développement inéluctable des résistances bactériennes

Cibles des antibiotiques


Antibiotiques inhibant la synthèse de la paroi

Familles de produits
ß-lactamines : pénicillines et céphalosporines
Glycopeptides (vancomycine, teicoplanine)
Autres :
fosfomycine
bacitracine...
Mécanismes d’action
Interfèrent spécifiquement avec une des étapes de synthèse du peptidoglycane



Inhibiteurs de la synthèse protéique

Familles de produits
Macrolides, lincosamides, streptogramines (MLS)
Aminosides
Autres :
Acide fusidique
Tétracyclines
Oxazolidinones (linézolide)...
Mécanismes d’action
Se fixent sur des constituants spécifiques du ribosome bactérien
Empêchent ou gênent la traduction des ARNm donc la formation de nouvelles protéines



Antibiotiques agissant sur la synthèse de l’ADN

Familles de produits
Quinolones
Autres :
Rifampicine
Sulfamides et triméthoprime....
Mécanismes d’action
Actions très diverses selon les familles d’antibiotiques :
inhibition de la réplication de l’ADN
inhibition de la transcription / ARN polymérase
diminution de la synthèse des précurseurs nucléotidiques


Autres produits

Polymyxines
Antibiotiques polycationiques (colimicine)
Dépolarisent la membrane cytoplasmique: arrêtent la respiration cellulaire
Nitroimidazolés
Activité anti-anaérobies (métronidazole)
Induisent la formation de radicaux libres qui oxydent l’ADN et causent des cassures


Activité des antibiotiques in vitro


CMI - CMB

Concentration minimale inhibitrice: CMI

Concentration minimale bactéricide: CMB

Activité intrinsèque d’un antibiotique: CMB / CMI

CMB / CMI = 4 Antibiotique bactéricide
CMB / CMI = 8-16 Antibiotique bactériostatique
CMB / CMI = 32 Bactérie tolérante à l’antibiotique


Bactéricide/bactériostatique : exemples

Antibiotiques habituellement bactéricides sur bactéries sensibles

Antibiotiques habituellement bactériostatiques

Catégorisation des souches

Principe

Classement

CMI<= c : souche dite “sensible” à l’antibiotique
CMI > C : souche “résistante
c < CMI<= C : souche “limite” ou “intermédiaire”

 

Pertinence du classement S, I, R

Correlation avec l’efficacité thérapeutique

En pratique